Sajama 6 542 m, Bolivie, en 2004
Le projet du Sajama n’était pas prévu au départ, nous avions plutôt planifié l’ascension de l’Illimani (6 480m), montagne mythique dominant la capitale, La Paz. L’idée de faire la plus haute montagne de Bolivie est venue d’un copain de France, Fabrice, que nous avions croisé à quelques reprises dans les rues touristiques de la ville. Nous serons 4 en tout avec Léo, un copain allemand, pour tenter l’ascension. Sébastien, n’était pas de la partie puisqu’il était déjà de retour pour Montréal.

Étant donné le manque de temps et de préparation, nous prenons les services de guide d’Adolfo Andino, une des nombreuses agences de la rue Sagarnaga. Pour 200 $US par personne négocié, il fournira 2 guides et 1 porteur, le transport et la nourriture pour les 4 jours que durera l’ expédition.

Première journée:

Il faut environ 4 heures pour se rendre au pueblo de Sajama et une bonne demi-heure de plus jusqu’au point de départ du trek. Quel plaisir, pour une fois, de voir la bouffe et la tente sur les épaules de quelqu’un d’autre!

Après 2 heures de marche, nous nous arrêtons pour monter le camp de base au pied du Sajama, la vue est imprenable. C’est une région venteuse et sablonneuse, ce qui rend l’affaire difficile et désagréable. Heureusement, il y a un abri en pierre de 1,5m de haut pour nous protéger pendant la préparation du souper.

Deuxième journée:

Elle consiste à se rendre au camp de base avancé qui loge sur l’épaule gauche de la montagne à 5 750m, une montée de plus ou moins 4 heures. Nous avons ensuite le reste de la journée pour contempler la vue et se reposer pendant que les guides préparent la nourriture. Wow! Dodo de bonne heure, car nous partons de nuit, levés à 1h30...

Troisième journée:

Après une nuit un peu difficile, François-Xavier a fait de l’apnée du sommeil dû au manque d’oxygène, nous sommes prêts à partir à 2h30. L’ascension comporte toutes sortes de passages, du trek à la grimpe en cordée, en passant par des penitentes, véritables dents de glace créées par le vent. La partie finale est arrondie, quoique pentue, et se fait assez facilement. Nous atteignons la cime vers 7h45. Il y a Frédéric, François-Xavier, Fabrice le Français et Léo l’Allemand, les guides. Une flamme de belle fierté nous habite, c’est la première fois que nous dépassons le seuil des 6 500 mètres. Le toit de la Bolivie est plat et large, du haut, nous apercevons les volcans du Chili, une sensation aérienne unique!

La descente se fait d’un coup avec une petite halte sandwich au camp avancé. Rendus au camp de base, une véritable petite tempête de sable fait rage et nous force à descendre jusqu’en bas à Aguas Calientes (lieu aux eaux sulfureuses). Le repos dans les eaux bouillantes, avec trois volcans de plus de 6 000m au crépuscule comme vue, est bien mérité et met fin à 14 heures de marche pour la journée!

Dernière journée:

Elle est consacrée au retour vers La Paz et à la célébration dans un des bons restos très abordables de la ville...

© 2018 Haut Défi - info@hautdefi.ca