Denali 6194 m, Alaska, en 2008
Nous sommes partis en expédition pour le Denali (Mt McKinley) à la fin du mois de mai 2008. Notre équipe était composée de Frédéric et François-Xavier Bleau ,Yann Tissier et Frédéric Heymes , de France. Nous prévoyions faire le sommet via la West Buttress jusqu’au camp de base à 4200m pour dévier ensuite par la West Rib (Cut-off). Il faut savoir que la West Buttress est la voie la plus simple, la plus rapide et surtout la plus sûre.

Puisque le temps ou quelques autres facteurs ne l’on pas permis, nous avons continué par la West Buttress jusqu’au sommet à 6194m le 10 juin vers 19h. La réalisation de ce défi nous a pris 14 jours, ce qui est moins que prévu. Nous sommes chanceux d’avoir eu des conditions météo correctes et plus ou moins synchronisées avec notre progression. En effet, les conditions climatiques sont tellement capricieuses, à cette latitude, que nous devons prévoir le pire. Il n’est pas rare de constater des changements radicaux au niveau de la température de l’ordre d’une dépression de 40 degrés Celsius en moins d’une heure ou des vents de plus de 50 miles à l’heures.

PRÉPARATIFS:

Équipement:
Une expédition comme celle du Denali est très exigeante parcequ’elle demande une autonomie complète des grimpeurs. En effet, à partir du moment où nous seront déposé sur le glacier par l’avion, il faudra monté nous-même l’ensemble du matériel et de la nourriture pour les 20 prochains jours. De plus, nous serons dans des conditions climatiques extrèmes, donc nous devons être équipé des vêtements les plus chauds.

Or, pour la deuxième fois, nous avons la chance de profiter du soutien du magasin de plein air La Cordée pour l’équipement et la nourriture lyophélisée ainsi qu’une visibilité dans leur courrier Les Branchés. Nous avons aussi l’appui de The North Face et de Mountain Hardwear pour les vêtements techniques. Merci!

Entraînement:
En plus d’un entraînement régulier en cardio et musculation, par le vélo, la course à pied et le gymnase, nous prévilégeons, quand c’est possible, les sorties sur le terrain. Depuis l’hiver passée, nous avons multiplié les petites aventures extérieures de manière diversifiée. Soit par des journées d’escalade de glace, des randonnées intenses dans les Adirondaks ou par des sorties de ski de fond. L’hiver quasi éternelle et abondant en neige, que nous venons à peine de quitter, nous a permis d’en profiter au maximum question plein air. Si ça continu, nous ne perdrons pas notre acclimatation au froid avant le départ! Vous pouvez voir nos sortie préparative sous la rubrique nouvelle.


CALENDRIER D’ASCENSION:

31 mai : Attente pour l’avion... départ vers 19h, vol magnifique dans le massif du Denali. 2h de marche. Dodo à 2200m
1 juin : Longue journée à tirer nos traîneaux de 40kg vers le camp 2 en passant par l’interminable Motorcycle Hill.
2 juin : Départ tardif, journée de seulement 3h pour aller camp 3 (3350m). Toujours le même brouillard depuis le début!
3 juin : Bien établis au camp 3, nous faisons un aller-retour à 4100m pour un dépôt de matériels et nourritures.
4 juin : Deuxième voyage, encore Windy Corner, et enfin le camp 4 (4250m). Fini les traîneaux et sacs de 60kg !
5 juin : Nous nous établissons confortablement. Nous redescendons aller chercher le dépôt. Le C4 est un véritable petit village!
6 juin : Première ascension du Headwall jusqu’à 5000m pour dépôt et redescente aussitôt. Souper avec un ami, J-P.
7 juin : Première vrai belle journée ! Nous montons au camp 5 pour profiter de l’ouverture météo des prochain jours…
8 juin : Après une nuit courte et suffocante à 5200m, nous tentons le sommet. En vain, le manque de d’acclimatation nous ralentis au point de rebrousser chemin à 5900m.
9 juin : Première journée à rien faire, pendant qu’il fait soleil et qu’il y a pas de vent ! C5
10 juin : Après de longs moments d’hésitation, nous franchissons pour une deuxième le Denali Pass et les reste du trajet pour atteindre le sommet vers 19h. Il fait froid, mais c’est beau ! Nous redescendons dans un brouillard épais.
11 juin : Descente du camp 5 au camp 4. Célébration au Champagne sous la ’’chaleur’’ du C4.
12 juin : Fred B et FX descente vers le CB en 7h en utilisant leurs traîneaux dans leur fonction première, glisser. Yann accompagne Fred H dans ça tentative de sommet en remontant au C5.
13 juin : Fred B et FX descente de l’avion à Talkeetna et profite de l’abondance du village. Yann et Fred H se repose au C5, exténués de la veille.
14 juin : Fred H, extrêmement motivé et en forme, atteint le sommet du Denali en 6h et redescent en 2 heures.
15 juin : Long retour des deux copains qui descende les 3000m de dénivelé en 11h de marche
16 juin : Mauvais temps qui les oblige à attendre toute la journée sans voir d’avion les prendre
17 juin : Après s’être fait volé les premiers vols de la journée, ils arrivent à Talkeetna ! Nous sommes tous réunis pour célébrer autour d’une bière et d’un gros burger au West Rib.


Parc National du Denali

Talkeetna Air Taxi : Compagnie d’aviation qui vous mènera au CB directement sur le glacier.

Denali Overland: Offre le transport entre Anchorage et Talkeetna.

Journal d’expédition
Images du McKinley
Le 9 juin, 2009
Voici quelques photos de l’ascension du Denali par le groupe de Mathieu Morin, avec Jeff, André et Véronique en mai 2009.
Tous de retour!
Le 18 juin, 2008
C’est à 12h30 hier, le 17 juin, que Yann et Fred H. ont mis les pieds sur la piste de l’aéroport de Talkeetna, en descendant de l’avion qui les avait pris sur le glacier Kahiltna une heure plus tot. Heureux, Fred H. a atteint le sommet du Denali le samedi 14 juin vers 18h dans une journée plus dégagée que la nôtre. Nos deux compagnons sont ensuite redescendus le lendemain, en partant du camp 5 jusqu’au camp de base dans la même journée, une rando de 12 heures avec les fameux traîneaux à tirer. Nous célébrons maintenant, tous ensemble, notre réussite autour d’une grosse bouffe dans la petite ville de Talkeetna. Vive les burgers du West Rib, et la Alaskan Amber!
De retour vers Talkeetna
Le 12 juin, 2008
Pendant que nous, Fred Bleau. et Françoix-Xavier, nous dirigeons vers l’avion qui nous conduira vers Talkeetna, petit village qui fut notre point de départ pour l’expédition. Fred Heymes et Yann sont en marche une fois de plus vers le sommet. Yann a décidé d’accompagner Fred H. qui avait préféré rester au camp hier pour des raisons de santé. Il n’est pas question pour Fred H. de repartir en France sans avoir touché au sommet et atteint son but !! Ils emprunteront le même parcours qui nous a permis, à Françoix-Xavier, Fred B. et Yann, d’y arriver la journée d’avant. Nous prévoyons nous retrouver ensuite à Anchorage afin de prendre un dernier verre pour souligner notre réussite avant de repartir chacun de notre côté. L’expérience fut mémorable pour chacun de nous !!
Pic de glace vaincu !!
Le 11 juin, 2008
Nous avons enfin atteint notre cible finale. Nous avons mis les pieds sur le sommet le 10 juin 2008, après 11 jours sur la montagne. Malgré les mauvaises prévisions météo des prochains jours, nous avons décidé de prendre notre courage à deux mains et de braver la tempête qui devait commencer dans les prochaines heures. Une décision difficile à prendre puisque nous avons même rencontré un groupe de trois personnes qui ont décidé de rebrousser chemin par crainte de ne pouvoir y arriver, cela en raison d’un froid intense et de conditions incertaines. Allons-y et voyons par nous-mêmes, quitte à redescendre.

Notre excellente condition physique et l’assurance de nos capacités, parfois trompeuses en montagne, ont eu le dessus sur nos peurs et nous ont permis d’atteindre notre but ultime. La sensation d’accomplissement ressentie au point culminant est sans mot. Mission accomplie pour l’équipe ! L’achêvement de ce à quoi nous nous sommes préparés et consacrés depuis plusieurs mois est maintenant réel. Notre joie est unanime. Malgré le froid, une chaleur et un bonheur intenses nous envahissent. Quelques appels à nos proches pour célébrer à fond et avec eux cette victoire et... nous sommes prêts à redescendre. Bref moment d’extase pour une quête tellement ardue mais combien intense.

Ce qui nous motive maintenant que le sommet est atteint; un steak, une bière ou deux et le confort d’un bon lit chaud...


Deuxième tentative vers le sommet
Le 10 juin, 2008
Nous tentons d’atteindre le sommet encore une fois. Les prévisions météorologiques ne sont pas favorables pour les prochains jours. Mais nous avons suffisamment récupérés pour espérer y parvenir cette fois-ci. Nous calculons environ 6 heures pour atteindre notre but. Nous reviendrons par la même voie, soit "The West Butress" Ainsi, nous pouvons partir allégés en laissant de l’équipement sur place. Cela nous aidera à accélerer le pas. On vous tient au courant de notre réussite à venir !!!
Notre 10e jour en montagne.
Le 9 juin, 2008
Une difficulté informatique nous a contraint à retarder notre compte-rendu quotidien. Voici donc le résumé des 3 derniers jours pour ainsi vous permettre de garder le fil de notre expédition. . .

Le ciel s’étant éclairci dans la journée de samedi, nous avions convenu de faire une première tentative vers le sommet, soit le dimanche matin. Après réflexion, nous avons finalement décidé de conquérir notre but ultime en empruntant la voie normale, soit la « West Butresss. »

Très tôt dimanche, nous sommes partis avec des conditions météorologiques parfaites. Par contre, après 5 heures de marche intense, le beau temps a soudainement fait place à un brouillard dense et à de violentes rafales de vents qui nous ont obligés à rebrousser chemin. Toutefois, une belle surprise nous attendait sur notre chemin de retour ; Nous avons croisé un bon ami, Jean-Pierre Danvoye, un passionné de montagne tout comme nous. C’est dire combien le monde est petit !!

En dépit de notre insuccès, nous sommes satisfaits d’avoir atteint, pour une première fois, les 5960 mètres (à 200 mètres du sommet ) et d’avoir réalisé qu’il nous fallait plus de temps pour bien réagir aux effets de l’altitude. Nous devrons réemprunter ce même chemin pour notre deuxième tentative prévue pour mardi le 10 juin. L’avantage est de connaître le chemin et les distance qui nous attendent.

Aujourd’hui, le 9 juin, nous avons deux activités prévues à notre agenda dont la première est très importante : faire la bascule à notre ami Yann pour souligner son anniversaire, puis installer un bivouac en guise de tente pour deux d’entre nous, afin de nous permettre de mieux dormir ce soir. En effet, nous avons tenté l’expérience de dormir 4 personnes, dans la même tente, la nuit dernière et ce fut éprouvant sur notre sommeil !!. Si tout va pour le mieux , nous repartirons demain pour notre deuxième tentative. À bientôt !!
Into the Wild
Le 5 juin, 2008
Nous sommes à la jonction de la voie West Rib Cut Off et la voie West Buttress au camp de base avancé: le camp 4. Nous avons finalement réussi, avec beaucoup d’efforts physiques épuisants, à emporter tout l’équipement à ce camp y compris les traîneaux chargés de 65 kilos, en plus de nos sacs à dos... de vrais brutes ’’testostéronales’’ mais sans nos femmes ! L’épuisement et l’altitude se sont fait ressentir pendant la nuit; de même que des maux de tête, de ventre et des sensations physiques peu agréables nous ont empêché de vivre un sommeil récupérateur. Heureusement, le matin était plus doux. Notre coéquipier Yann, médecin, nous aide à diagnostiquer nos malaises et par le fait même nous permet de mieux les gérer. L’activité des prochains jours se limitera à boire beaucoup d’eau pour favoriser l’acclimatation et reprendre les forces qui nous aideront à faire la première ascention vers le sommet... que nous ne voyons surprenamment pas encore, cela malgré 6 jours en montagne !

Nous sommes encore indécis en ce qui concerne la voie que nous allons emprunter, soit La West Butresss (la voie normale), soit la West Rib Cut Off, un peu plus escarpée. Nous verrons comment nous nous sentirons pendant les prochaines heures.

Il neige tous les jours, mais sous le soleil et à travers la brume... drôle de température !





Première journée de soleil !!
Le 4 juin, 2008
Après les jours gris, le beau temps !! En effet, nous pouvons enfin apercevoir le ciel bleu. Le soleil réchauffe notre bout du nez…gelé... Nous venons d’atteindre le camp 4, point où l’expé prend un autre rythme. C’est le camp de base avancé, à partir duquel l’ascension technique commence. Malgré nos quelques jours en montagne, nous ne voyons toujours pas le sommet du mont McKinley. Nous venons d’aller chercher notre nourriture enterrée sous la neige dans le but d’alléger la charge lors de la dernière montée et l’avions identifiée pour ne pas la confondre avec celle d’un autre groupe d’expédition. À bientôt !!
En route vers le camp 4
Le 3 juin, 2008
Nous sommes maintenant au camp 3 et tout se passe très bien. Nous ferons notre première ascension vers le camp 4 demain, en apportant la moitié de l’équipement et, par la suite, nous redescendrons au camp 3 pour récupérer le reste puisque la charge est beaucoup trop lourde. La montagne est belle. Il a tombé 10 cm de neige hier. Notre moral est très bon et la dynamique du groupe est super !!
Déjà au camp 3 !!
Le 2 juin, 2008
Ça y est !! Nous sommes arrivés au camp 3, après 5 heures de marche le premier jour, suivi de 2 heures le lendemain. De fortes rafales de vents mêlées à des précipitations de neige nous ont contraint à ralentir le pas et rester une journée complète au camp 3. Nous en profitons donc pour reprendre des forces et mettre à jour notre site. Tous les membres de l’équipe se portent très bien et le moral est à son meilleur pour continuer l’ascension aussitôt que la température le permettra. À suivre...
Sur le point de s’envoler !
Le 31 mai, 2008
Bonjour, nous sommes à Talkeetna depuis hier soir. Si tout va bien nous partirons aujourd’hui en début d’après-midi. Ce qui est très bien considérant le mauvais temps qui est fréquent dans cette région. Talkeetna est une ville typique du nord de l’Amérique avec ces maisons bric-à-brac et ces chemins en terre. C’est un village dans la forêt, comme dirait notre nouvel ami Frédéric Heymes. Nous profitons donc des derniers moments de confort avant le froid de la montagne. Que dire d’une grosse bouffe et de bonnes bières !
Arrivée à Anchorage
Le 29 mai, 2008
Après plusieurs heures d’avion et de complications, nous voilà enfin arrivés à Anchorage. Il est 21h 30 et le soleil illumine comme en plein après-midi. Nous avons tenu notre première réunion avec Frédéric Heymes notre coéquipier de France. Bien sûr, il a fait très bonne impression et surtout il possède une incroyable expérience en alpinisme. Il s’est joint à nous par le biais de notre site internet, il y a quelques mois de cela. Nous sommes à l’heure des derniers préparatifs et de la vérification de tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant. Il y a plus d’une année maintenant que ce projet est en branle. Or, aujourd’hui nous savourons pleinement le début de cette grande expédition. Une fierté certaine nous habite sous notre équipement.
© 2018 Haut Défi - info@hautdefi.ca