Pequeno Alpamayo 5 428 m, Bolivie, en 2004
Massif du Condoriri.

Le voyage en Bolivie débute le 27 septembre 2004. Arrivés à La Paz, on sait qu’il faut s’acclimater. Des petites randonnées pendant au moins une semaine, près du Lac Titicaca (270 km de long), à l’Isla del Sol et sur une portion de la Route de la mort, à bicyclette, nous mettent en bonne forme pour ce massif à trois cimes, très populaire, car il propose une multitude de voies. Des grimpeurs de tous les niveaux s’y retrouvent que ce soit pour un trek de 2 à 4 jours ou même d’une semaine et plus ; les fervents des Andes le fréquentent du mois de juin au mois de septembre. Notre première étape sur ce massif a été de gravir tranquillement le Tarija qui culmine à 5 200 mètres. Aussi, du Tarija il y a cette face du Pequeño Alpamayo en forme de dent de requin. Époustouflant ! Cette vue saisissante, obsessionnelle, nous force à refaire le même chemin le lendemain pour y réaliser l’ascension. Une montée assez technique, une bonne dose d’adrénaline! Nous laissons tomber la Cabeza del Condor (Tête du Condor), sommet central du Condoriri, pour manque de temps et risque d’avalanche.
© 2018 Haut Défi - info@hautdefi.ca