Pico de Orizaba 5 636 m, Méxique, en 2006
En avril 2006, à l’occasion des vacances de Pâques au Québec, François-Xavier et Frédéric Bleau ont escaladé, jusqu’au sommet, le point culminant du Mexique, le volcan Pico de Orizaba (ou encore Ciltaltépetl) à 5 636 mètres. Un cône sommital à la Cotopaxi, des pentes abruptes qui charment autant les randonneurs que les grimpeurs sur ce haut plateau de l’Anahuac. Le Mexique est aussi un pays de contrastes où les neiges éternelles voisinent les déserts arides.

Il faut compter un voyage d’au moins 7 jours pour réaliser cette ascension en profitant aussi un peu de ce pays très touristique. Il est témérairement possible de faire le sommet en 3 jours, comme nous l’avons fait, mais nous suggérons fortement 5 ou 6 jours pour minimiser les risques d’une acclimatation trop rapide.

Voici donc l’itinéraire que nous proposons dans le cas où vous avez ou prenez une semaine de congé:

Jour 1: Vol Montréal - Mexico (le moins cher pour le Mexique). Arrivée vers midi, car la plupart des vols sont tôt le matin. Il y a des transferts directs pour Puebla, soit 2 heures d’autobus (type voyageur avec air climatisé, projection de film et goûter). Pour l’après-midi et la soirée, à vous de découvrir le coin, les restos, les bars, la Plaza de Armas et le coucher dans un hôtel correct.

Jour 2: Une matinée à Puebla pour combler ce qui risque de manquer: les bonbonnes de butane propane chez El Tigre Deportes et la bouffe déshydratée dans un supermarché, un peu à l’extérieur du centre. Ensuite, en direction de Tlachichuca (2 600m), 2 heures et demie en autobus. L’après-midi et la soirée pour se préparer. Le transport est organisé par les gars de l’Hôtel Gerar pour 60 $US (négocié), un aller-retour pour deux jusqu’à 3 700m. Si vous voulez, il y a le taxi jusqu’à Hidalgo (3 100m) pour environ 80 pesos ou encore les services d’un guide, un tout inclus, pour 250 $US par personne. Nous préparons l’équipement et laissons l’excédent à l’hôtel. Enfin, bouffe autour de la Plaza de Tlachichuca.

Jour 3: Départ vers 6h du matin direction Pico de Orizaba dans un jeep 1975 suffisamment résistant pour un chemin des plus tumultueux et chaotique. Une bonne marche vers le camp de base Piedra Grande à 4 200m et un repos d’acclimatation pour la journée. À cette époque de l’année, le choix des places au refuge est vaste, car il n’y a presque personne. Il est possible et raisonnable de faire l’ascension sans tente, puisque l’on peut partir du refuge jusqu’au sommet et y revenir en une longue journée de grimpe, si on part vers 2h ou 3h du matin.

Jour 4: Matinée tranquille et trek vers le camp 1, situé près de 4 900m au pied du glacier Jamapa, 3 à 4 heures de marche. Puisqu’avril est une période de fonte des neiges, il est difficile de trouver un endroit sec pour poser la tente, prévoir coucher un peu plus bas dans ce cas, il y a beaucoup d’emplacements tout au long du chemin. Nous suggérons de dormir vers les 4 500m pour permettre une meilleure acclimatation, il y a un endroit plat avec accès à l’eau pas trop loin. Plusieurs sites de campement sont délimités par des cercles de roches. Hydratation et acclimatation pour le reste de la journée. Ajouter une journée d’acclimatation par un trek de reconnaissance jusqu’au pied du glacier et revenir dormir à 4 500m ou au camp de base.

Jour 5: Départ retardé vers 8h pour le sommet dû aux maux de tête causés par une ascension rapide et une mauvaise nuit. Progression lente jusqu’au sommet en écoutant à chaque minute nos signes corporels en réaction au manque d’oxygène. À 14h, nous contemplons la magnifique vue sommitale sur le golfe du Mexique, sur le plateau Anahuac et sur le cratère.
Long retour jusqu’au camp de base, arrivée vers 20h. Nous appelons au cellulaire notre chauffeur, Eric, pour qu’il vienne nous chercher le soir même. À 23h30, nous sommes dans notre chambre avec une grande pizza et de la bière en regardant la télé, exténués, mais heureux. Dans le cas d’un camp à 4500m, le retour et la nuit peuvent se faire à cet endroit pour retourner en ville le lendemain.

Jour 6: Un avant-midi de récupération avant de repartir pour Mexico en passant par Puebla, 4 heures de bus. Une soirée de fiesta à Mexico au Corona Café et sur la Place Zocalo au centre de la ville à écouter un spectacle de Zebda (Tomber la chemise!!!)

Jour 7: Retour sur Montréal ou encore, comme nous, deux jours de plus pour visiter Mexico et les environs, entre autres la Cité aztèque de Teotihuacan. Viva Mexico!

Ce voyage est offert par TERRA ULTIMA
Journal d’expédition
Volcans Mexicains en Janvier 2013
Le 13 décembre, 2012
C’est le temps des fêtes et des vacances qui approche. Donc le temps pour une expédition au Pico de Orizaba. Notre dernière visite de ce sommet remonte à avril 2006. C’est un volcan située au Mexique, il ne comporte pas de difficultés techniques, mais culmine jusqu’à 5636 mètres. Pour s’acclimater et découvrir le pays nous allons faire l’ascension de L’Ixtaccihuatl un autre volcan de la région d’une altitude de 5286 mètres. Départ le 9 janvier de Mexico pour l’ascension des 2 sommets et si le temps et la forme est au rendez vous nous allons enchaîner avec une autre montagne la Malinche.
© 2018 Haut Défi - info@hautdefi.ca